8 Mars: campagne faces cachées du Mali de l’ambassade des Etats Unis

0
225

Dans le cadre du mois de mars, mois de la promotion des femmes, l’ambassade des Etats-Unis au Mali a initié une campagne dénommée #FacesCacheesDuMali. Nous vous présentons les lauréates en commençant parBinta Traoré, une dame luttant pour l’égalité des femmes.

Binta Traoré campagne #facecachéesdumali Ambassade des Etats Unis au Mali

Elle est Ingénieure en géologie et étudie actuellement la gestion des ressources naturelles aux États-Unis grâce à la bourse Humphrey, parrainée par le Département d’État. Auparavant, Binta avait travaillé sur la législation pétrolière, la planification d’activités d’exploration et l’interprétation de données géologiques. Sur la photo, elle installe des panneaux solaires pour les familles à faible revenu aux États-Unis afin de réduire leurs coûts d’électricité. Ses panneaux solaires donneront une énergie propre et abordable aux familles dans le besoin.
Pourquoi avez-vous choisi l’ingénierie, un domaine généralement à dominance masculine?
En fait, j’ai étudié la Géologie Pétrolière, en premier lieu, à cause de deux opportunités qui m’ont été offertes.
L’opportunité que le gouvernement malien m’a offert à travers la bourse d’excellence qui m’a permis d’aller étudier la géologie en France pendant mon cursus universitaire, et
Le boom de la recherche pétrolière au Mali, juste au moment où l’Université de Montpellier a commencé à enseigner le curriculum “Géologie des Réservoirs” qui forme les géologues pétroliers.
Comme ma maman me disait au lycée que je suis polyvalente, que je pouvais tout faire, j’ai saisi chacune de ces opportunités. Après, ces choix, je me suis rendue compte que j’adore vraiment ce métier d’homme, à cause de ma personnalité d’aventurière, ma curiosité, mon dynamisme et surtout à cause de mon goût pour le challenge et de ma détermination à repousser les limites qui nous sont assignées en tant que femme et femme malienne. Aussi, j’adore la nature. Je me rappelle qu’au second cycle et au lycée je n’arrivais à mieux apprendre mes leçons que parmi les manguiers ; et la vue des panoramas pendant les voyages dans le pays me procurait un immense plaisir.

Aujourd’hui, je travaille plus avec les miniers que les pétroliers. Quand j’étais Conseiller Technique au Ministère des Mines, j’avais en charge l’aspect politique, notamment avec le code pétrolier dont j’ai conduit l’équipe de travail et avec le suivi des dossiers de sociétés ou projets qui m’étaient confiés.

 

LAISSER UN MESSAGE