Nos Artistes du mois, Numéro 2: Korka KASSOGUE

0
309
Bamako Art Gallery

Détentrice d’un diplôme en art dramatique à l’Institut National des arts et d’une Licence en design au Conservatoire des Arts et métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté, Korka kassogue est une jeune artiste designer, comédienne et photographe.

Depuis son enfance et de part sa nature timide, Korka préférait passer son temps libre à fabriquer des objets plutôt que de jouer avec les autres enfants. Afin de vaincre sa timidité, encouragée par sa mère, elle décide d’intégrer la section théâtre de l’INA. Très vite, elle se rend compte que son expression est limitée par les personnages qu’elle interprète. En parallèle, elle commence donc à pratiquer la photographie et à se mettre en scène à travers ses autoportraits. Une manière pour elle de s’exprimer à travers son propre rôle.

Par la suite, elle intègre la section design du CAMM, revenant à sa première passion de création d’objets. Elle se spécialise en création de luminaires, à partir d’éléments plastiques qu’elle détourne et magnifie dans une recherche portant sur la dualité de l’ombre et de la lumière.

Son travail, essentiellement dirigé vers l’éco-design, est le reflet de sa personnalité, ainsi que de sa recherche personnelle marquée par la volonté de sortir de l’ombre pour atteindre la lumière.

Au fil de ses années d’études, elle participe aux ateliers organisés par Siif’Arts et expose ses créations à la 9ème édition du festival africain d’images virtuels (FAIVA) organisé par le Centre soleil d’Afrique et au festival Ségou’Art en 2019.

Afin de parfaire ses connaissances dans le domaine du design, Korka participe à un atelier dirigé par le grand designer Cheick Diallo en 2019. Elle devient son assistante, notamment dans la mise en œuvre de la scénographie de la 12ème édition des Rencontres de Bamako – Biennale africaine de la photographie (2019) et dans l’installation du pavillon de la Bamako Art Gallery au festival Ségou’Art (2021).

Elle a récemment animé un atelier d’éco-design à destination des femmes de Siby dans le cadre du festival Bogo Ja, poursuivant ainsi son travail de recyclage des déchets plastiques pour en proposer une forme artistique.

 

LAISSER UN MESSAGE