Miss Univers 2019 Zozibini Tunzi : « nous devons enseigner aux jeunes filles à prendre leur place dans la société »

Tunzi, 26 ans, a été couronnée Miss Univers 2019 ce dimanche 8 décembre à Atlanta (Etats-Unis). La jeune femme, de nationalité sud-africaine, a battu plus de 90 autres candidates à ce 68 ème titre du célèbre concours

0
112
Miss Universe 2018 Philippines' Catriona Gray puts the crowns on the head of the new Miss Universe 2019 South Africa's Zozibini Tunzi on stage during the 2019 Miss Universe pageant at the Tyler Perry Studios in Atlanta, Georgia on December 8, 2019. (Photo by VALERIE MACON / AFP) (Photo by VALERIE MACON/AFP via Getty Images)

Zozibini Tunzi est née le 18 septembre 1993 à Tsolo, une petite ville de près de 8.000 habitants, située à environ 120 km à l’ouest de Port St Johns, en Afrique du Sud.

Elle a été élevée plus précisément dans un village du nom de Sidwadweni par ses parents et auprès de trois soeurs.

Après son bac, elle déménage au Cap pour poursuivre ses études à l’Université Cape Peninsula, où elle obtiendra un diplôme en relations publiques et en gestion d’image en 2018.

DE MISS AFRIQUE DU SUD À MISS UNIVERS

Dans la foulée, la jeune femme de 1m79 commence à s’inscrire à des concours de beauté. En 2017, elle est ainsi l’une des demi-finalistes de Miss Afrique du Sud 2017, sans réussir toutefois à atteindre le dernier pallier de cette catégorie.

Ne se décourageant pas, elle retente à nouveau sa chance deux ans plus tard et remporte finalement le concours Miss Afrique du Sud 2019.

Grâce à cette victoire, Zozibini Tunzi empoche un chèque d’1 million de rands (environ 62.000 euros), remporte une voiture ainsi qu’une location d’un an dans un appartement entièrement meublé situé dans un quartier chic de Johannesburg, valorisé à plus de 5 millions de rands (environ 310.000 euros).

Surtout, ce titre national lui donne un ticket d’entrée afin de tenter sa chance au concours Miss Univers.

Ce dimanche 8 décembre, face à un jury composé de sept femmes – une première dans l’histoire du concours Zozibini Tunzi a livré un discours très fort en affirmant le droit des femmes à disposer d’elle-même.

«J’ai grandi dans un monde où une femme comme moi, avec mon type de peau et mon type de cheveux, n’a jamais été considérée comme étant belle. Je pense qu’il est temps que ça change aujourd’hui», a-t-elle déclaré face au jury vraisemblablement conquis.

«IL FAUT APPRENDRE AUX JEUNES FILLES À DIRIGER»

À la question «quelle est la chose la plus importante que nous devrions enseigner aux jeunes filles aujourd’hui ?», la réponse de Zozibini Tunzi a, là encore, été très engagée.

«Je pense que la chose la plus importante que nous devrions apprendre aux jeunes filles c’est à diriger, a-t-elle dit. C’est quelque chose qui manque aux jeunes filles, mais aussi aux femmes et cela depuis très longtemps. Ce n’est pas parce que nous n’en voulons pas mais à cause de ce que la société a décrété à propos des femmes».

Et d’ajouter : «Je pense que nous sommes les êtres les plus puissants du monde et que nous devrions avoir toutes les opportunités. C’est cela que l’on devrait enseigner aux jeunes filles : de prendre leur place dans la société».

Miss Afrique du Sud a été chaleureusement applaudie après ce discours, quelques instants seulement avant son sacre comme Miss Univers.

Zozibini Tunzi est la cinquième femme noire à remporter ce titre suprême, la dernière ayant été l’Angolaise Leila Lopez, en 2011.

LAISSER UN MESSAGE