La Commission de l’UA et ONU Femmes lancent un réseau de Reporters sur femme, paix et sécurité.

1
581

A Addis-Abeba, le 19 Octobre 2016, la Commission de l’Union africaine (CUA), Bureau de l’Envoyé spécial pour les femmes, sur la paix et la sécurité (WPS) et de l’ONU Femmes ont lancé un réseau de journalistes sur les femmes, la paix et la sécurité, à la suite d’un atelier de deux jours de renforcement des capacités sur les rapports entre les sexes sensibles en conflit,  post-conflit et les paramètres fragiles en Afrique.

“Nous voulons que vous fassiez partie de nos voix dans le maintien et la consolidation de la paix. Soyez agents de changement et apporter de la visibilité aux questions de la participation des femmes aux processus de paix et la résolution des conflits “.  Une déclaration faite aux journalistes par S.E. Mme Bineta Diop, Envoyé spécial du Président de la CUA sur les femmes, la paix et la sécurité au début de la formation.

“Les médias peuvent sensibiliser sur les engagements existants, les cadres ainsi que les inégalités entre les sexes. Ils peuvent rassembler les gens, offrir des alternatives à la violence. Ils peuvent tenir les États responsables des engagements. En se déplaçant au-delà de la représentation traditionnelle des femmes en tant que victimes, les médias peuvent changer les perceptions sur la participation et le leadership des femmes et faire des histoires des activités des femmes dans la prévention des conflits et de consolidation de la paix à l’avant “. Mme Letty, Chiwara, Représentant ONU Femmes à l’Éthiopie, l’UA et la CEA a noté dans son discours d’ouverture.

L’atelier qui a commencé le mardi 18 Octobre 2016, a vu la participation de plus de vingt éditeurs, journalistes et blogueurs, les femmes et les hommes dans les journaux, la radio, la télévision et les médias sociaux, couvrant les pays et les régions touchées par les conflits en Afrique. Les participants sont venus du Burundi, de la République centrafricaine, du Cameroun, de la République démocratique du Congo, l’Égypte, l’Éthiopie, du Kenya, de la Libye, du Mali, du Nigeria, du Sénégal, de la Sierra Leone, de la Somalie, du Soudan du Sud, de la Tunisie et l’Ouganda.

Une minute de silence a été observée à la mémoire de l’Ambassadeur Fatoumata Siré Diakité, une femme malienne de renom qui a consacré sa vie à protéger les femmes et les filles contre toutes les formes de violence fondée sur le genre.

L’Union africaine a déclaré 2016, «Année des droits de l’homme, avec un accent particulier sur les droits des femmes». Cette initiative qui reconnaît les médias comme un partenaire clé dans l’avancement de l’ordre du jour des femmes, la paix et la sécurité, vise à permettre aux journalistes de respecter la dignité des femmes et de reconnaître la contribution des femmes à la cohésion sociale et une paix durable dans leurs communautés. Elle sera suivie d’une séance publique du Conseil de paix et de sécurité de l’UA sur le «Rôle des médias dans Renforcer la responsabilité sur les femmes, la paix et engagements de sécurité en Afrique.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN MESSAGE