Place de la femme dans le développement du mali

0
351

Pour Monsieur Yaya Traoré, politologue: Le Mali gagne à davantage promouvoir la femme en général et son implication dans la dynamique du développement du pays en particulier. L’avenir, on peut le soutenir, est féminin ou ne sera pas».

La malienne est au cœur du développement bien que souvent reléguée en termes d’intégration effective dans la sphère de décisions.

Ce déficit de leadership féminin ne doit nullement masquer le rôle majeur joué par des millions de femmes anonymes ou célèbres dans la dynamique de développement de notre pays.

La femme, c’est d’abord, la pionnière qui, après avoir donné la vie, tient le plus souvent en main l’éducation attentionnée des enfants en milieu familial.

Ce rôle primordial se voit décuplé par l’implication des femmes dans presque toutes les activités socio-économiques du pays (femmes rurales impliquées dans l’agriculture et le maraichage, femmes commerçantes, femmes fonctionnaires, femmes impliquées dans la société civile sans oublier celles impliquées dans les décisions politiques à travers des postes au gouvernement).

Elles sont aussi nombreuses dans l’administration publique et le secteur privé.

Depuis le tournant démocratique de 1990/1991 où elles ont joué un grand rôle dans le combat contre la dictature, on assiste à un leadership féminin dynamique dans les domaines associatif, ONG, médias et autres champs de la société civile.

Le volontarisme féminin ne suffit néanmoins pas. La culture et une part de nos traditions contribuent à reléguer les femmes, d’où l’importance de la décision politique de réserver 30% de postes électifs aux femmes. Au regard du nombre des femmes (la majorité par rapport aux hommes), cet effort doit être poursuivi car insuffisant. En dernier ressort, les lois ne suffiront pas à améliorer la condition féminine sans l’éducation des filles, mais surtout l’éveil et l’implication soutenue des femmes elles-mêmes.

 Les sociétés qui réalisent des progrès rapides et durables sont celles qui ont su davantage responsabiliser la femme et valoriser ses initiatives. Le Mali gagne donc à davantage promouvoir la femme en général et son implication dans la dynamique du développement du pays en particulier. L’avenir, on peut le soutenir, est féminin ou ne sera pas.

LAISSER UN MESSAGE