Un réseau de femmes journalistes du continent africain se réunit pour un traitement professionnel de la migration africaine, à l’occasion des Panafricaines de Casablanca

0
143

A Casablanca les 26 et 27 octobre 2017, plus de 200 journalistes, représentantes de stations radios, d’agences de presse, de télévisions, de supports de presse écrite, 24 médias digitaux vont discuter du thème « Migration africaine: une chance pour le continent, une responsabilité pour les médias ». Ce phénomène mondial est aussi l’un des plus grands enjeux du XXI° siècle. Il faut dire que le nombre de migrants internationaux ne cesse d’augmenter. Selon les Nations Unies, ils seraient aujourd’hui 3,4% de la population mondiale soit 258 millions de personnes.

L’objectif de cette mobilisation médiatique est non seulement de susciter l’intérêt des médias africains pour la stimulation de débats publics autour des questions de la migration, mais aussi et surtout de montrer une image positive des personnes concernées par ce fléau en contribuant à des traitement justes et humains de la part des pays destinataires.

Pour atteindre ce but, cet événement, également appelé « Les panafricaines » va tenter de dégager une vision commune sur comment mener, ensemble, des actions médiatiques concrètes pour une perception équitable des réalités de l’Afrique. Casablanca recevra pour ce faire des Directrices de publication, des chaines de télévision, des rédactrices en chef, journalistes, reporters, photographes de presse, bloggeuses, influenceuses. La conférence est parrainée par le groupe de la chaine de télévision et radio marocaine 2M.

Son Directeur général Salim Cheikh, a, au cours d’une conférence de presse annonçant l’événement, déclaré que cette rencontre est pour eux le prolongement naturel des valeurs portées par son groupe, notamment en ce qui concerne la place légitime qui doit revenir à la femme dans les sociétés africaines.

Durant cette 2ème édition des Panafricaines, l’approche collective sera renforcée par des travaux en atelier en vue de mutualiser les expériences et meilleures pratiques sur le traitement du thème de la migration.Les six ateliers prévus à cet effet, vont du traitement des questions migratoires par les médias au thème de migration climatique, sans oublier les jeunes et femmes touchés par le fléau.Pour cela, les Panafricaines compte sur l’expertise de représentants d’organisations internationales sur la question de la migration, telles que, l’ONU, l’UNICEF, l’OIM et l’UE.

Un programme riche et participatif qui aboutira sur l’adoption d’une feuille de route et d’un plan d’action du réseau pour l’année à venir et qui pourrait servir de contribution de la presse africaine au 10eme forum mondial de la migration et du développement que le Royaume chérifien accueillera du 5 au 7 Décembre 2018.

LAISSER UN MESSAGE