La chronique n°2 du coach: C’est quoi le bonheur?

2
1388
  • Avoir la voiture de ses rêves, une villa à tomber à terre, un compte en banque à neuf chiffres ?
  • La réussite de nos enfants, de leur éducation, de leurs études?
  • Avoir un couple heureux et être complice avec son conjoint ?
  • Le succès  de notre structure, sa notoriété et votre impact professionnel sur les autres?
  • Qu’est ce qui est vraiment important à nos yeux ? Qu’est ce qui nous apporte un réel bonheur ?

La société en général  fête la réussite d’une personne par sa réussite financière et les signes extérieurs de richesse sans se poser la question de savoir si elle est vraiment heureuse.  La vraie question, est la suivante : A la fin de notre vie,  lorsque nous aurons vieillit, et que nous serions en mesure de tirer un bilan de notre parcours, que signifierait le bonheur pour nous à ce moment-là et que restera-t-il de plus important pour nous ? La villa, la voiture et le compte bancaire ? Oui, effectivement, mais pas que……

C’est à ce moment que nous avons le plus tendance à regarder au-delà des apparences  et à vouloir un accomplissement à tous les niveaux.  Quand nous abordons le dernier tiers de notre vie, nous regardons de plus près ce que nos enfants ont pu bâtir à la lumière de notre guidance,  ce que notre relation avec le monde entier a eu de formidable, et si notre état de santé global est satisfaisant au point de nous offrir une qualité de vie acceptable. C’est le moment où nous avons le besoin d’avoir une réelle harmonie dans notre vie et d’en équilibrer tous les aspects.  Le souci est que, quelques fois, il est trop tard pour réparer les dégâts causés par les déséquilibres que nous avons semés dans notre vie, trois à quatre décennies auparavant.

Voilà pourquoi il est important de regarder dès aujourd’hui, tous les aspects importants de notre vie et de leur donner immédiatement l’importance qu’ils auront pour nous au fur et à mesure que nous approchons de la maturité. Notre santé, la relation avec nos enfants, la connaissance de soi et de Dieu etc., sont tous autant d’aspects que nous saupoudrons constamment d’attentions non soutenues en oubliant que nous n’avons pas qu’un rôle à jouer dans notre vie mais plusieurs missions à remplir, et que c’est cet ensemble qui définit la personne que nous sommes : on est un chef d’entreprise mais aussi un époux, un fils, un ami, un père ;  et comme tel, notre rôle est important et déterminant. On nous devons en être conscient dès aujourd’hui.

Généralement, les différents rôles de la vie sont occultés au profit du rôle professionnel, parce qu’inconsciemment, on s’imagine qu’il est  notre rôle principal et le seul capable de nous apporter le bonheur que nous attendons, à la dimension de nos ambitions. On revient encore à la question de biens matériels et de signe extérieurs de richesse. Ce n’est donc pas que la société qui nous l’impose !!!!!?, Ne pensons-nous pas tous inconsciemment, tous autant que nous sommes, que nous serions heureux le jour où nous aurons la fameuse voiture, la grosse villa et le fameux compte en banque ? Sauf que, quand nous l’avons (et des études scientifiques sérieuses l’on prouvé) un système d’accoutumance se crée quelque temps après, qui nous fait désirer une plus grosse voiture, une villa mieux placée et des milliards au lieu des centaines de millions : retour à l’envoyeur, il faut patienter encore pour le bonheur (Smile, Smile, Smile). Allons-nous attendre pour un bonheur dont les limites sont constamment repoussées au-devant  de nos possibilités alors que, ce que nous vivons ce jour dépasse complétement le rêve le plus fou de certains de nos compatriotes ?

J’ai un jour été confrontée à un questionnaire de huit petites questions auxquelles j’ai répondu oui, à toutes, et qui me disait : Félicitations !!!! Si tu as répondu oui à toutes ces questions, tu fais partie  des 10% de chanceux de la population mondiale, qui ont accès à l’eau potable, aux études supérieures, à la connexion internet, qui ont un moyens de déplacement, un compte en banque, une télévision, etc. Ça mérite réflexion !!!!….. Vous ne trouvez pas ?

Et si le bonheur était finalement la possibilité de jouir de chaque instant de notre vie, des petits moments de bonheur et de l’accomplissement quotidien de chacun nos rôles ?

Et si nous ajoutions à cela la gratitude pour tout ce que nous avons au quotidien et qui finit par être banal à nos yeux : la bonne santé, la jolie petite maison, notre bonne vieille voiture ou même la nouvelle (qui est juste un peu moins jolie que celle qu’on voulait), les moments passés avec nos enfants, et les passionnants challenges de notre structure(qui a quelquefois des hauts des bas) ?

A peut-être bien raison, qui a dit un jour que le bonheur est plus un parcours qu’une destination, et que c’est l’appréciation qu’on a du parcours qui nous amène allègrement sur le chemin de notre bonheur. A méditer

Mariam Inna Kanouté
Master Coach, conférencier, formateur

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN MESSAGE